AUTOMOBILE CLUB PANHARD & LEVASSOR DU CENTRE

 

LE PETIT RAPPORTEUR

 

SORTIE du 11 septembre 2011 à MAROLLES EN HUREPOIX

 

 

Les participants à cette sortie :

Luc PIQUET

Franck ROLLY

Jean-Pierre BROCHARD

Michel MERCIER

Jacques RIEDINGER

Jean et Pierrette BRAULT

Claude et Pierrette PIQUET

Gilles et Jérémy SAUVAGE

Fabrice et Céline BATTAIS

Gérard TRILLON

 

 

Après une heure de route, nous arrivons à Marolles en Hurepoix, ville dont Emile LEVASSOR est l'un de ses enfants.

Cette journée lui était dédiée avec tout d'abord une exposition dans la salle des fêtes et à l'occasion de la journée du patrimoine, la visite de PANHARD armée. Un événement rare qui a amené une foule très importante.

Mais revenons au matin 9h15 où notre PANHARD PL17 vrombis à l'entrée du village. Nous sommes guidé par un parcours fléché et des bénévoles qui nous indiquent le lieu de la salle des fêtes.

L'accueil est chaleureux avec la distribution des badges, sésame pour cette journée. Nos badges nous donnant droit gratuitement à un café agrémenté d'une viennoiserie, à l'exposition sur l'histoire PANHARD ET LAVASSOR puis vers midi un repas complet sous le chapiteau, une navette pour aller et revenir de l'usine PANHARD distante de quelques kilomètres et enfin un somptueux cocktail avant le départ.

L'organisation avait mis les petits plats dans les grands pour recevoir une centaine de voitures PANHARD ET LEVASSOR de toutes époques et leur équipage. Merci à l'équipe organisatrice qui a fait de cette journée une de ces journées exceptionnelles qui reste dans les mémoires.

Ce n'est pas tous les jours que l'on peut admirer en un seul lieu des PL17 berlines, break, camionnette, cabriolet en pagaille, des DYNA X et Z, des CD, DB HBR5, ARISTA, CALISTA et autres dérivés, une magnifique dynamique, une 6 cylindres sans soupapes, ainsi que la dernière création d'Emile LEVASSOR avant sa mort en 1897 que Robert PANHARD conduit sur la photo suivante.

Emile LEVASSOR, le génie mécanique de l'association avec son ami René PANHARD s'effondra bien trop tôt à l'âge de 55 ans sur sa table de dessin avenue d'Ivry réalisant son vœux de mourir au travail en train d'imaginer le futur automobile.

 

Après un bon repas, départ par la navette en début d'après-midi pour la visite de l'usine. Seules les voitures les plus représentatives sont conviées à faire le déplacement et s'exposer devant le bâtiment principal.

 

Puis retour à la salle des fêtes pour le cocktail et petits fours haut de gamme.

Enfin, le retour qui vit s'achever cette belle journée sous un déluge de pluie.

Fabrice Battais

.Retour